Monnaies féodales de la seigneurie de Celles

Seigneurie de Celles

Celles est un fief dépendant du domaine des comtes de Blois et ne devient une seigneurie particulière que lorsque Thibaut de Blois, petit-fils de Thibaut le Tricheur, le donne vers 1010 à Humbaut le Tortu, seigneur de Vierzon, en récompense de son soutien dans la lutte contre les comtes d’Anjou.

Vers 1142, Gimon de Mehun y construit un château fort sur la rive du Cher, à la place du donjon datant du Xe siècle, et en fait sa résidence. En 1194, Richard Cœur de Lion prend le château en l'absence de son propriétaire, Raoul de Mehun, parti en croisade et le détruit, laissant uniquement la tour principale.

  • Humbaut le Tortu, seigneur de Vierzon et de Celles († vers 1000).
  • Humbaut le Riche (fils du précédent), seigneur de Vierzon et de Celles (vers 1000-1031), puis abbé de Vierzon.
  • Geoffroi (frère cadet de Humbaut le Riche, c.990-1040), seigneur de Vierzon et de la Ferté-Imbaud, seigneur de Celles (vers 1000-1040).
  • Humbaut de Mehun (fils de Geoffroi et de Béatrix de Mehun, frère d’Arnoul de Vierzon, vers 1018-1072), seigneur de Mehun et de Celles (1040-1072).
  • Gimon de Mehun (fils de Humbaut et d’Aremburge de Saint-Satur, vers 1050-1102), seigneur de Mehun et de Celles (1072-1102).
  • Humbaut (II) de Mehun (fils de Gimon, vers 1085-1141), seigneur de Mehun et de Celles (1102-1141).
  • Gimon (II) de Mehun (fils de Humbaut, vers 1115-1178), seigneur de Mehun et de Celles (1141-1178).
  • Robert de Mehun (fils de Gimon, vers 1145-1189), seigneur de Mehun et de Celles (1178-1189).
  • Raoul de Mehun (fils de Robert, vers 1172-1189), seigneur de Mehun et de Celles (1189).
  • Philippe (frère de Raoul, vers 1178-1198), seigneur de Mehun et de Celles (1189-1198).
  • Mahaut de Mehun (fille de Philippe et de Marguerite de Graçay, vers 1195-1239), Dame de Mehun et de Celles (1198-1239), mariée, entre 1215 et 1218, à Robert de Courtenay, seigneur de Champignelles, de Château-Renard, de Conches et de Nonencourt, bouteiller de France (1223-1236).
  • Isabeau (fille de Robert et Mahaut, 1219-1257), dame de Celles, mariée en 1242 avec Jean le Sage, comte de Chalon (1227-1267), comte d'Auxonne, seigneur de Charolais et de Salins.
  • Jean de Chalon (fils de Jean et d’Isabeau, 1243-1309), seigneur de Celles (1257-1291), épouse en 1268 Alix de Bourgogne, comtesse d'Auxerre et héritière de Saint-Aignan (†1279).
  • Guillaume de Chalon (fils de Jean et d’Alix, †1304), comte d'Auxerre (1290-1304), seigneur de Saint-Aignan, de Montjay et de Valençay, seigneur de Celle (1291-1304).

Aucune des monnaies connues de Celles ne sont anonymes. Comme pour Saint Aignan les premières monnaies sont au type bléso-chartrain, bien que leur frappe sous Robert, seigneur de Mehun et de Celles (1178-1189), soit plus tardive. Un second type au châtel, imité de celui de Saint Aignan, apparait ensuite portant le nom du même seigneur. Robert de Courtenay, petit-fils du roi Louis VI et faisant partie de la Maison capétienne de Courtenay, branche cadette des Capétiens, épouse en 1209 Mahaut, héritière des seigneuries de Mehun et de Celles. En 1212 il relève le château de ses ruines. Peut-être est-ce à l’occasion de ces travaux que sont frappés des deniers d’un type nouveau, imité cette fois-ci des deniers anonymes de Bretagne, et sur lesquels Robert de Courtenay, devenu seigneur de Mehun et de Celles par son mariage, prend le double titre qui lui appartient.

Deniers de Robert de Mehun (1178-1189)

Denier de Robert 1er

Denier / 1,05 g / 19,0 mm / Axe des coins 10h
Réf. : PA.2057 (45/2), L.1442 (R3), Dy.611
Collection de l'auteur

A/ Tête stylisée à droite au type bléso-chartrain.
R/ + ROB’ DE CELE
Croix cantonnée d’une S au 1 et au 4 et d’un besant au 2 et au 3, l'S au 4 est inversée.

Denier de Robert 1er

Denier / 0,89 g / 19,0 mm / Axe des coins 9h
Réf. : PA.2057 (45/2), L.1442 (R3), Dy.611
Collection de l'auteur

A/ Tête stylisée à droite au type bléso-chartrain.
R/ + ROB’ DE CELE
Croix cantonnée d’une S au 1 et au 4 et d’un besant au 2 et au 3, l'S au 1 est inversée.

Les cantonnements du revers sont parfois inversés (besant au 1 et au 4, et S au 2 et au 3), et les S se trouvent indifféremment à l’endroit et/ou à l’envers.

Denier de Robert 1er

Denier / 0,72 g / ? mm / Axe des coins 4h
Réf. : PA.2058 (45/3), L.1443 (R4), Dy.612
Source : BnF (gallica.bnf.fr)

A/ + ROBERTVS (S couchée)
Croix cantonnée de quatre besants.
R/ + DE CELLIS (S couchée)
Châtel sommé d’une croisette.

Denier de Robert 1er

Denier / 0,70 g / ? mm / Axe des coins 1h
Réf. : C.151 (7/3), L.1445 (R4), Dy.613
Source : Pierre Crinon (ogn-numismatique)

A/ + ROBERTVS
Croix cantonnée d'un besant au 1 et au 4.
R/ DE CELLIS
Châtel sommé non plus d’une croisette, mais d'un D.

Denier de Robert 1er

Denier
Réf. : C.152 (7/4), L.1446 (R4), Dy.614

A/ + ROBERTVS
Croix cantonnée de quatre besants.
R/ DE CELLIS
Tête déformée à gauche.

Ce denier et celui qui lui précède ont été décrits par Brugière de Lamotte dans la Revue Numismatique de 1859, p.310-311 et pl.V/10-11. Ces monnaies comptaient parmi 500 étudiées environ, faisant partie d'un trésor de monnaies féodales découvert près de Montluçon.

Pour le premier (C.151), issu de la collection Bernard Douvillé dispersée en juin 2016, le fait que n'apparaissent que deux besants aux 1er et 4ème canton est dû à une faiblesse de frappe et il ne s'agit pas d'une variété de coin. Une observation de la photo ne laisse aucun doute.

De même pour le second (C.152) le dessin du revers est certainement l'interprétation de reliefs laissés par une mauvaise  frappe ayant déformé les traits du châtel. Il serait intéressant comme pour le précédent de retrouver le denier ayant servi de modèle pour le démontrer et ne laisser aucun doute à ce sujet.

Deniers et obole de Robert de Courtenay (1215/1218-1239)

Denier de Robert II

Denier / 0,93 g / 17,5 mm / Axe des coins 1h
Réf.: PA.2060 (45/5), L.1448 (R4), Dy.615
Collection de l'auteur

A/ + ROBERT•DE MAV
Croix évidée en losange, dans un polylobe.
R/ SIRES•DE CELES
Croix.

Denier de Robert II

Denier / 0,67 g / ? mm / Axe des coins 10h
Réf. : PA.2059 (45/4), L.1447 (R4), Dy.616
Source : BnF (gallica.bnf.fr)

A/ + ROBERT•DE MAV
Croix évidée en losange et fleurdelisée.
R/ SIRES•DE CELES
Croix.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !