Monnaies féodales de la seigneurie de Vierzon

Seigneurie de Vierzon

Vers 970, un seigneur du nom de Humbaut est mandaté par Thibault le Tricheur, comte de Blois, pour construire une forteresse dans cette région située aux limites méridionales du comté blésois et proche du duché ennemi d’Anjou. La place forte qu’il fait bâtir vers 980 n’est probablement pas un château mais plus vraisemblablement une motte castrale (donjon de bois édifié sur un volumineux remblai de terre, entouré d'une forte palissade et d'un fossé) au pied de laquelle se développe rapidement un bourg.

  • Humbaut le Tortu, seigneur de Vierzon par donation (ou vente) de Thibault le Tricheur (vers 980-1000).
  • Humbaut le Riche (fils du précédent), seigneur de Vierzon et de Celles (vers 1000-1031), puis abbé de Vierzon.
  • Geoffroi (frère cadet de Humbaut le Riche, c.990-1040), seigneur de Vierzon et de la Ferté-Imbaud, seigneur de Celles (vers 1000-1040).
  • Arnoul (fils de Geoffroi et Béatrix de Mehun, frère de Humbaut de Mehun, vers 1015-après 1092), seigneur de Vierzon (1040- après 1092).
  • Geoffroi (II) de Vierzon (fils d’Arnoul, 1050-1095), seigneur de Vierzon (vers 1067-1095).
  • Arnoul (II) de Vierzon (fils de Geoffroi II, 1080-1142), seigneur de Vierzon (1095-1142).
  • Geoffroi (III) de Vierzon (fils d’Arnoul II, vers 1105-1144), seigneur de Vierzon (1142-1144).
  • Hervé de Vierzon (fils de Geoffroi III, vers 1130-1184), seigneur de Vierzon (1144-1184).
  • Guillaume de Vierzon (fils de Hervé, vers 1170-1197), seigneur de Vierzon (1184-1197).
  • Hervé (II) de Vierzon (fils de Hervé et frère de Guillaume de Vierzon, vers 1170-1219), seigneur de Vierzon (1197-1219).
  • Guillaume (II) de Vierzon (fils de Hervé II, vers 1217-1251), seigneur de Vierzon (1219-1251). Marié en 1238 à Blanche de Joigny, veuve de Guillaume de Chauvigny seigneur de Châteauroux, † après octobre 1252, peut-être 1258.
  • Marie de Vierzon (fille aînée de Guillaume II et de Blanche de Joigny, vers 1240-1285), dame de Vierzon, mariée vers 1258 ou 1259 avec Jean de Sancerre.
  • Hervé (III) (fils cadet de Guillaume II et frère de Marie de Vierzon, vers 1240-1270, seigneur de Vierzon (1258-1270).
  • Jeanne Isabeau de Vierzon (fille de Hervé III et de Jeanne de Mézières, c.1250-après 1296), dame de Vierzon et de Mézières, mariée en 1277 à Godefroid de Brabant, Seigneur d'Arscot (†1302).
  • Marie de Brabant (fille de Godefroy de Brabant d'Aerschot et Jeanne de Vierzon), dame de Vierzon et de Lury (1302,†1330)

Les seigneurs de Vierzon ont d’abord frappé dans la seconde moitié du XIIe siècle des monnaies anonymes au type singulier représentant des fleurs stylisées.
Les monnaies signées débutent sous Hervé II (vers 1200), au monogramme imité de Gien, puis Guillaume II diversifie les types imités des deniers de Nevers, de Bretagne ou encore inspirés de ceux de la Marche.

Deniers et obole anonymes (1150-1200)

Denier anonyme de Vierzon

Denier
Réf. : C.144 (6/15), L.1419 (R3), Dy.622

A/ Fleur à six feuilles, surmontée d’une fleur de lis et accostée de deux molettes.
R/ + VIRSIONE
Croix cantonnée d’une étoile au 2 et au 3.

 

Denier anonyme de Vierzon

Denier / 1,06 g / 19,5 mm / Axe des coins 5h
Réf. : PA.2028 (44/3), L.1415, Dy.623
Coll. Christophe Bauger

A/ Fleur stylisée accostée de deux lis.
R/ VIRSIONE
Croix.

Denier anonyme de Vierzon

Denier / 0,96 g / 19,5 mm / Axe des coins 7h
Réf. : PA.2028 (44/3), L.1415, Dy.623
Coll. Christophe Bauger

A/ Fleur stylisée accostée de deux lis.
R/ VIRSIONE
Croix.

Obole anonyme de Vierzon

Obole / 0,45 g / 15,0 mm / Axe des coins 1h
Réf. : C.145 (6/16), L.1416 (R3), Dy.624
Coll. Christophe Bauger

A/ Fleur stylisée accostée de deux lis.
R/ VIRSIONE
Croix.

Trente-trois exemplaires seulement de cette obole ont été recensés lors de l'étude des monnaies constituant le trésor de Massay, contre neuf-cent-cinquante deniers (A. Buhot de Kersers, BN3, Mémoires de la Société des Antiquaires du Centre vol.V, 1873-1874, p.329 à 351).

Denier anonyme de Vierzon

Denier / 0,90 g / 17,5 mm / Axe des coins 9h
Réf. : PA.2027 (44/2), L.1417, Dy.625
Coll. Christophe Bauger

A/ Fleur stylisée accostée de deux lis.
R/ VIRSIONE
Croix annelée en cœur, accostée de deux lis.

 

Denier anonyme de Vierzon

Denier / 0,88 g / 19,5 mm / Axe des coins 5h
Réf. : PA.2026 (44/1), L.1418 (R1), Dy.626
Coll. Christophe Bauger

A/ Fleur stylisée accostée de deux lis.
R/ VIRSIONE
Croix cantonnée d'un lis au 1 et d'un annelet au 4.

Denier anonyme de Vierzon

Denier / 0,89 g / 19,5 mm / Axe des coins 7h
Réf. : variété non référencée
Coll. Christophe Bauger

A/ Fleur stylisée accostée de deux lis.
R/ VIRSIONE
Croix cantonnée d'un lis au 2 et d'un besant au 3.

Ce denier avec la croix du revers cantonnée au 2 d'un lis (au lieu d'un lis au 1) et au 3 d'un besant (au lieu d'un annelet au 4) ne semble avoir été signalé dans aucun des ouvrages de référence.

Denier de Hervé II (1197-1219)

Denier de Hervé II de Vierzon

Denier
Réf. : PA., C.147 (6/18), L.1421 (R4), Dy.627

A/ + HERVEVS (légende commençant à 9h)
Monogramme imité de celui des deniers de Gien.
R/ VIRSIONI
Croix.

 

Deniers de Guillaume II (1219-1251)

Denier de Guillaume II de Vierzon

Denier
Réf. : PA., C.146 (6/17), L.1423 (R4), Dy.628

A/ + GUILLERMVS
Dans le champ, un croissant, une étoile et une faucille, le tout imitant les deniers d’Hervé de Donzy, compte de Nevers (1199-1223).
R/ VIRSIONIS
Croix accostée d’un croissant au 2 et d’une étoile au 3.

Denier de Guillaume II de Vierzon

Denier
Réf. : PA.2034 (44/6), L.1425 (R3), Dy.629

A/ + VILLERMVS (S couché)
Croix dans un polylobe, imitée des deniers anonymes bretons de 1186 à 1250 environ.
R/ VIRSIONIS (S couchées)
Croix.

Denier de Guillaume II de Vierzon

Denier / 0,91 g / ? mm / Axe des coins 3h
Réf. : PA.2036 (44/7), L.1427 (R3), Dy.630
Source : BnF (gallica.bnf.fr)

A/ + GUILLERMVS (S couchée)
Croix cantonnée de quatre besants dans un polylobe.
R/ VIRSIONIS (S couchées)

Denier de Guillaume II de Vierzon

Denier / 1,15 g / ? mm / Axe des coins 8h
Réf. : PA.2030 (44/8), L.1424 (R3), Dy.631
Source : BnF (gallica.bnf.fr)

A/ + GUILLERMVS (S couchée)
Etoile à cinq rais, accostée de deux croissants, au-dessus et au-dessous, les pointes tournées vers l’intérieur, et de deux autres, à gauche et à droite, les pointes tournées vers l’extérieur. Type inspiré de ceux de La Marche.
R/ VIRSIONIS• (S couchées)
Croix.

Deniers de Blanche de Joigny (vers 1251-1258)

Denier de Blanche de Joigny

Denier / 0,85 g / 18,0 mm / Axe des coins 10h
Réf. : PA.2031 (44/13), L.1428/1429 (R4), Dy.632
Coll. Christophe Bauger

A/ + DOMINA AIBA (ou ALBA ou AIRA)
Croix
R/ V IRS• •ION E
Ecu coupant la légende, à la fleur stylisée imitant l'échiqueté de Dreux, brisé d'un franc quartier aux trois mouchetures d'hermine.

Ce denier imité des deniers à l'écu de Jean 1er, duc de Bretagne, se trouvait dans les trésors bretons de Redon (entre 1250 et 1286), Saint-Nicolas du Pélem (entre 1250 et 1255) et Yffiniac (entre 1249 et 1266). Cette monnaie reste énigmatique.

Fillon lisait AIRA qu'il supposait une interversion de IARA, abréviation de IOHARA. Poey d'Avant y voit AIBA qu'il interprète en ALBA ; pour Buhot de Kersers, cette Alba est Blanche de Joigny, veuve de Guillaume II en 1258, qui aurait frappé ce denier comme tutrice de son fils Hervé. (source Jean  Duplessy, Les monnaies féodales françaises, tome 1, Maison Platt, Paris, 2004).

Denier et oboles de Godefroid de Brabant (1270-1302)

Denier de Godefroid de Brabant

Denier / 0,89 g / ? mm / Axe des coins 8h
Réf. : PA.2032 (44/4), L.1430 (R5), Dy.633
Source : BnF (gallica.bnf.fr)

A/ + GODEFR DE BRABA
Croix cantonnée d'une rosace au 2.
R/ DNS VIRSIONIS
Ecu au lion de Brabant.

Obole de Godefroid de Brabant

Obole / 0,42 g / ? mm / Axe des coins 9h
Réf. : PA.2033 (44/5), L.1431 (R5), Dy.634
Source : vente Elsen n°126 du 12/09/2015, lot 360

A/ + GODEFR (fleur de lis) DE BRAB
Croix enhendée.
R/ DNS VIR•SIONIS
Ecu au lion de Brabant.

Deniers et obole de Marie de Brabant (1302-1330)

Denier de Marie de Brabant

Denier / 0,78 g / 18,0 mm / Axe des coins 9h
Réf. : PA.2037, L.1432 (R5), Dy.635
Source : vente iNumis n°26 du 14/10/2014, lot 572

A/ + MARIA• DE BRABAN
Croix enhendée.
R/ DnA VIRSIOnIS (N onciaux)
Ecu au lion de Brabant.

Denier de Marie de Brabant

Denier / 1,10 g / ? mm / Axe des coins 12h
Réf. : PA.2038 (44/9), L.1432 (R5), Dy.635
Source : BnF (gallica.bnf.fr)

A/ + MARIA• DE BRABAN
Croix enhendée.
R/ DNA• VIRSIONI•S
Ecu au lion de Brabant.

Obole de Marie de Brabant

Obole / 0,61 g / ? mm / Axe des coins 12h
Réf. : PA.2039 (44/11), L.1433 (R5), Dy.636
Source : BnF (gallica.bnf.fr)

A/ + MARIA• DE BRABAN
Croix enhendée.
R/ DNA• VIRSIONIS
Ecu au lion de Brabant.

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !